Chien en hiver, ça jette un froid !

De plus en plus de chiens vivent à l’intérieur de la maison, ce qui les rend moins résistants au froid. Éviter les chocs thermiques violents intérieur/extérieur. La maison étant chauffée, ils muent et perdent leur manteau fabriqué en automne.
– Les petits chiens, ceux à poil ras, les Lévriers, les chiots, les chiens âgés, souffrent plus du froid que les autres. Il est préférable de limiter le temps de la promenade afin d’éviter une trop grande déperdition de chaleur.
– Réduire la fréquence des bains afin qu’il sécrète d’avantage de sébum. Ce liquide gras protège sa peau du froid.
– S’il souffre d’arthrose, la douleur est plus intense en hiver. Utilisez un couchage confortable épais et faites lui faire un peu d’exercice à l’intérieur pour maintenir son activité et éviter la fonte musculaire.
– La réverbération du soleil sur la neige peut engendrer une inflammation oculaire (uvéite) ; éviter une exposition trop longue
– L’ingestion de la neige peut provoquer vomissements/diarrhées et le sel de déneigement engendre des lésions aux niveaux des reins et du pancréas ; déneigez cour, entrée, trottoir, avec des produits non toxiques comme le sable par exemple.
– La nuit tombe vite. Pour sécuriser la promenade, utilisez un collier réfléchissant et un manteau à bandes réfléchissantes pour vous ; n’oubliez pas sa médaille d’identification car le chien égaré se repère moins bien par l’odorat sur la neige.
– Les chiens vivant à l’extérieur ou sortant fréquemment ont de plus gros besoins nutritifs pour supporter le froid. Ne pas les nourrir plus mais adopter une alimentation plus riche.
– La niche à l’extérieur doit être isolée, surélevée (palette), étanche, à l’abri des vents et permettre au chien de se coucher mais pas plus, pour conserver la chaleur dégagée par son corps. Mettre un matelas épais imperméable l’isolant du froid. Le frisson est un moyen de lutte contre le froid et vous alerte contre l’hypothermie.
– Retour de promenade : retirer neige et glace entre orteils et coussinets ; essuyer ses pattes et son corps ; l’humidité peut l’incommoder autant que le froid. Faire raser les poils entre les coussinets chez la toiletteuse.
– Pour éviter les gelures : appliquer la vaseline qui servira d’isolant thermique aux extrémités des oreilles, sur la truffe, les coussinets et le scrotum pour les mâles non castrés

SEL DE DÉNEIGEMENT :
Il fendille les coussinets, provoque des infections, est toxique au léchage (vomissements, diarrhées, spasmes, soif intense…)
Nettoyer à l’eau claire et tiède pour éliminer les résidus de sel et passer la vaseline pour cicatriser et hydrater les coussinets.
Appliquer un quart de glycérine pour trois quarts de vaseline sur les coussinets et entre les doigts avant chaque sortie pour éviter la formation de glaçons qui peuvent gêner ou blesser.

Le spray tannant renforce la résistance des coussinets
Les chaussons sont efficaces mais ils devront s’habituer (drôle à filmer). Pas de honte : les mushers en mettent à leurs chiens de traineau.

L’ANTIGEL ou éthylène glycol est un POISON MORTEL :
Son goût sucré attire animaux et enfants. Nettoyer le surplus tombé à terre et conserver hors de portée ou acheter un antigel fait avec du glycol de propylène, plus inoffensif. On trouve de l’antigel dans le lave-vitres, le radiateur de voiture. Si elle est décelée assez rapidement, une intoxication à l’antigel peut se traiter.
Sinon, elle provoque diarrhée, vomissements, pertes d’équilibre, prostration, difficultés respiratoires, tachycardie, cyanose, toxicité rénale (augmentation ou diminution de la quantité d’urine, sang dans l’urine)
La mort peut survenir en moins de 24 heures

SAPINS de Noël – véritables urgences vétérinaires :
Neige artificielle et autres produits toxiques, décorations, cheveux d’ange (entortillement intestinal, perforation, péritonite), ingestion d’aiguilles de sapins naturels ou artificiels (troubles digestifs, intoxications, occlusions), électrocution due au mordillement des fils électriques, blessures causées par les boules de Noël cassées…

– Il existe un répulsif puissant à mettre sur les sapins : non toxique au goût extrêmement amer, inodore et ne tâchant pas, il dissuade l’animal de lécher, mordiller ou ronger tout objet : BITTER SPRAY pour chien et chat.
– Isoler ou cacher les câbles électriques, remplacer guirlandes par des rubans de velours épais et adopter les décorations en résine ou en bois.
– Chute de sapin : placer le sapin dans un coin, le fixer au plafond ou au mur des deux côtés à l’aide de crochets et de fil de pêche invisible

Chaque année, des chiens détruisent les cadeaux mis sous le sapin, excités par l’ambiance de fête et ces nouveaux objets attractifs et mystérieux…

Partagez
Tweetez
+1